Sur cette page de 2004 à 2014 je pratique le monotype où les résultats sont aléatoires et ceci malgré une grande maitrise. C’est la technique elle-même qui provoque des accidents parfois si riches.

Je travaille sans modèle et me retrouve plus dans l’inspiration de mes émotions, de mes pensées. Egalement pour certain tableaux j’ai déssiné les yeux fermés avec une écriture automatique. C’est une belle expérience de lâcher prise.

Pour certains les formats sont plus petits : par exemple 30x40cm. Les années précédentes certains pouvaient atteindre 2 à 3 mètres. 

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom