Plasticienne

Le cirque

Tout ce que je vois est transformable.

C’est presque une manie.

Là je serais soft.

J’ai crée une ligne de vêtements ou il n’y avait aucuns boutons, juste des ouvertures pour enfiler un haut, un élastique pour le bas : pantalons, jupes.

Tout cela dans des tissus Africain mélangés.

Souvent on me demandait d’ou cela venait. Aujourd’hui c’est devenu courant.

A ce jour je peins sur des chaussures, je réalise des bijoux, des bols, des projets de luminaires…

Le continent Africain fût mon refuge et ma plus belle liberté.

 

© 2020 Sandre Wambeke

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now